RANCILLAC Bernard - Sans titre

Sérigraphie, 1977, H. 65 x L. 50 cm
H. C. N° 6/15 exemplaires
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : GD2020-42
Œuvre issue du Petit Livre du désir fou
de Jean Marie Gibbal, 1977
Don de Bernard Collet, 2020

Disponible

Né en 1931, Bernard Rancillac, refusant de sinscrire dans l’abstraction chère à l’école de Paris, cherche une voie nouvelle et devient l’un des fondateurs dans les années 1960 du mouvement de la Figuration narrative – avec Hervé Télémaque – dont l’objectif est de faire de l’art un outil de transformation sociale. Alors que les Américains embrassent la société de consommation, la démarche artistique de Rancillac place la société contemporaine et ses images au cœur de son œuvre. Le climat tendu des années 1960 – guerre d’Algérie, du Vietnam, Mai 1968, la révolution culturelle en Chine – lui fournit de nombreux sujets. Fortement influencé par les images des médias de masse, la bande dessinée, l’affiche ou le cinéma, Bernard Rancillac parvient à montrer l’étrangeté, voire la cruauté du monde tout en les dissimulant sous des apparences faussement légères et joyeuses destinées à « rendre vivable l’invivable ». Les images sont souvent détachées de leur contexte pour leur assigner une portée critique. L’utilisation de la couleur en aplat souligne la force d’expression.

 

 Cette sérigraphie à l’esthétique inspirée de la bande dessinée saisit une scène de fête foraine. Elle illustre un passage consacré à la jeunesse dans Le Petit Livre du désir fou de Jean Marie Gibbal.
Une jeunesse qui s’interroge, tiraillée entre l’envie de s’amuser et la vue d’un avenir fade.

BERA-003