SAVIGNAC - Les Grands Ensembles

SAVIGNAC - Les Grands Ensembles

Estampe, 1971, H. 50 x L. 70 cm
Auteur-exécutant : Bussière Arts Graphiques, galerie Delpire
N° 152/500
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : G-MS2016-80
Issue de la collection de Michel Sottet.

J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

« L'affiche est un scandale visuel. »

Né en 1907, Raymond Savignac, dit Savignac, est un affichiste français. Décédé en 2002, il a marqué l'histoire de l'affiche française avec sa poésie, son sens du raccourci et son humour joyeux. C'est à l'âge de 15 ans qu'il décide de devenir dessinateur. Grand admirateur de Charlie Chaplin, il tente toujours de mettre du cinéma dans ses affiches. Il a réalisé plus de 600 affiches publicitaires dont la plus célèbre reste à ce jour Monsavon (le savon au lait se forme directement sous les pis de la vache), le révélant en 1949 comme un des grands créateurs publicitaires de son temps. Il est « L'homme qui fait sourire les murs et réfléchir le papier ! » Pour Savignac, la lecture de l'affiche doit être instantanée. En une fraction de seconde, l'homme de la rue doit percevoir ce qu'elle veut dire.

À partir des années 1970, l'affiche publicitaire commence son déclin pour faire place à l'ère télévisuelle. Savignac réagit contre cette évolution en créant la série « Défense d'afficher », accompagnée d'un texte de Roland Barthes*. Il y présente une vision critique de la société française, en proie aux excès du progrès : usine, logement, pollution, etc. Ces huit estampes sont un plaidoyer pour qu'on vive plus intelligemment : « User du progrès est une bonne chose, mais à dose homéopathique. » Dans cette oeuvre, Savignac représente trois immeubles aux silhouettes humaines, à l'image des futures familles logées dans ces grands ensembles : un homme, une femme, un enfant. La réalisation de ces logements suscite un large questionnement. Cette politique des grands ensembles a été expérimentée en France, en s'appuyant sur l'influence des idéologies productivistes. Ces tours et ces barres logent d'abord les migrants issus des mutations des Trente Glorieuses (1946-1975), la population issue de l'exode rural, les salariés des nouveaux sites industriels, etc. Les localisations sont essentiellement périphériques, en banlieue dans des quartiers pas encore complètement urbanisés. Savignac use d'un trait simple, de couleurs vives pour attirer l'oeil vers l'essentiel et d'arrière-plans dépouillés. L'affichiste tente de mettre en avant par son art un futur imminent.

* Écrivain et sémiologue, dont l'oeuvre critique et théorique s'inspire des travaux de la linguistique et de la psychanalyse.

Bibliographie :
Savignac Affichiste : un homme et son métier, éd. Robert Laffont, 1975.

SAVI-005