FRAPPA François - heidi's home

Estampe, H. 50,5 x L. 66 cm
N° 6/6
Collection : GAC
Numéro d'inventaire : G-MS2016-43

Issue de la collection de Michel Sottet

J'ai trop de succès, je suis déjà empruntée ! Bientôt de retour...

François Frappa est né à Lyon en 1954. Après un baccalauréat littéraire, il poursuit des études de médecine, et s’installe à Vienne comme oto-rhino-laryngologiste (ORL) en 1984. Depuis 1992, il a exposé à Vienne, Lyon et Paris. Son travail s’inspire de l’œuvre de Peter Klasen : « Son œuvre m’a ouvert les yeux sur la liberté infinie et jubilatoire de l’art contemporain et a fait naître en moi le désir de créer. » Cette estampe fait partie d’une série consacrée à la Confédération suisse, où l’artiste a réalisé de faux drapeaux, de fausses cartes d’identité, de fausses affiches de cinéma comme celle qu’il intitule Suisside, un détournement de film avec Greta Garbot qui tente de mettre fin à ses jours avec un couteau suisse. Non sans humour, il tourne en dérision nombre de symboles suisses pour faire des œuvres et interpeller le spectateur. François Frappa retranscrit ici la topographie du territoire suisse en plan d’appartement et plus particulièrement le sous-sol (Basement floor).
Le titre de l’estampe, Heidi’s Home, fait référence au roman de l’auteur suisse Johanna Spyri publié en 1880. L’héroïne, une fillette, est devenue un personnage mythique de la Suisse et l’ouvrage figure aujourd’hui parmi les plus célèbres récits de la littérature d’enfance et de jeunesse. La Suisse est pour François Frappa un pays mystérieux : si proche géographiquement de la France, pourtant si différent par sa culture avec notamment ses quatre langues nationales – l’allemand, le français, l'italien et le romanche – ; au cœur de l’Europe, la Suisse ne fait pas partie de l’Union européenne, mais entretient néanmoins des relations étroites avec elle, grâce à différents accords.

FRFR-001